octobre 26, 2021

On poursuit notre série de portraits avec Thibault Gouraud

On poursuit notre série de portraits avec Thibault Gouraud
Cela fait plus de dix ans que Thibault a rejoint l’équipe Landreau Sourisseau.
C’est d’abord par un apprentissage de carrelage qu’il débute du côté des Herbiers. Il poursuit par une année en maçonnerie.
« Mes frères étaient passés par l’apprentissage. Je n’aimais pas l’école. L’apprentissage permet aussi d’être vite autonome financièrement »
Suite à un stage de menuisier et de carreleur en 3è, il opte pour la mosaïque et le côté déco du métier.
Après ses deux CAP, il se lance dans le carrelage, avouant même que les conditions météorologiques que subissent parfois les maçons ont pu orienter ses choix !
A l’instar de ses tatouages qui ne laissent pas indifférent, Thibault aime le côté esthétique du métier.
« J’aime comparer l’avant et l’après travaux. Nous avons un métier de décoration, de finition plus que dans le gros œuvre. »
Spécialisé dans le carrelage, Thibault est souvent présent sur les chantiers de rénovation de Salles de Bains.
Il ne compte plus les mètres carrés posés de format XXL dans les douches. « Ah oui, j’en ai fait quelques-uns ! Je ne crois pas me tromper si je dis que ça représente presque deux salles de bains sur trois, » et forcément il comprend les clients séduits par cette céramique qui offre surtout l’avantage de ne pas avoir à assurer l’entretien des joints.
« La pose de carreaux très grand format nécessite d’être précautionneux surtout pour le transport. Il faut faire attention quand on les sort du camion. Il faut être minutieux pour ne pas se planter sur les coupes ! »
Lorsque l’on demande à Thibault ce qu’il dirait à un jeune pour le motiver à faire ce métier…La réponse se fait un peu attendre.
Tout simplement parce qu’il ne s’est jamais posé la question. Mais aujourd’hui Thibault avoue être Heureux ! C’est probablement la réponse idéale !
Heureux d’avoir un métier manuel qui lui a permis de découvrir les autres corps de métiers du bâtiment.
Heureux d’avoir pu s’installer et rénover une ferme Spicéenne où il a fabriqué un joli cocon pour sa famille.
Heureux d’avoir un travail à seulement quelques kilomètres de son domicile.
Heureux d’être au sein d’une équipe jeune et dynamique qui a bien l’intention de montrer autour d’elle que les métiers manuels promettent toujours et encore de beaux jours à venir…
Non classé
Share: / / /